La souffrance sous toutes ses formes.

Dans les champs espagnols et français travaillent les ouvriers sud-américains. Quasiment tous équatoriens ou péruviens

épandage des pesticides juste avant le ramassage des melons !
l’eau à l’arrière de la remorque à température ambiante : plus de 30° !
l' »eau » pour les ouvriers
infraction au transport des ouvriers en sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.